NOS APPROCHES 

 

Au delà de l'aboutissement d'une opération immobilière, nos accompagnements aident à mettre en cohérence les différents enjeux, à faire cheminer les consciences, à développer de nouveaux savoirs, savoirs-faire et savoirs-être. Pour chaque projet accompagné, nous construisons un parcours technique et pédagogique, progressif, explorant quatre dimensions de travail complémentaires et en interaction permanente.

 

 

Clarifier les désirs et intentions personnelles

 

  • Sur le court terme : Préciser, clarifier les intentions et les besoins chacun.e / Situer son engagement personnel dans son propre parcours existentiel.
  • Sur le moyen terme : Évaluer et ajuster les moyens et ressources disponibles (budget, temps, compétences...) /Adapter, sélectionner, hiérarchiser les objectifs, en vue de rendre l’utopie accessible et opérationnelle.

  • Sur le long terme : S’engager dans un processus de transformation personnel, gagner en compétences, faire évoluer ses représentations, se changer soi-même, au contact des autres.

 

Développer une culture collective de la coopération

 

  • Sur le court terme : Formaliser un projet partagé, faire converger ou cohabiter les intentions personnelle.
  • Sur le moyen terme : Fonctionner collectivement, avec l'expression libre de chacun·ne et la construction de décisions emportant des adhésions les plus larges possibles.
  • Sur le long terme : construire une culture et une pratique du commun
    • un savoir-être collectif reposant sur l’empathie (la capacité à s’immerger dans la subjectivité d’autrui )
    • le lâcher prise (consentir à des décisions différentes de ses envies initiales)
    • l’esprit du don (des contributions sans comptabilisation ou attente de retours sur investissement)
    • le conflit (l’expression et le travail encouragés des contradictions). 

 

 

Se connecter à un "écosystème" partenarial

 

  • Sur le court terme :Ajuster le projet à son environnement territorial / Définir une maîtrise d’ouvrage.
  • Sur le moyen terme : Poser les règles du jeu, les cadres et les relations (rôles, responsabilités, pouvoirs) entre les différentes parties prenantes. Introduire une évaluation de l’utilité sociale.
  • Sur le long terme : Contribuer à de nouvelles formes d’institutions participatives. Inviter à relier son groupe-projet à un environnement social élargi (association locales, mouvements associatifs, voisins…).